SONGS

Adèle Charvet chante l'"Adieu"

Est-ce votre première collaboration avec La Symphonie de Poche et que pouvez-vous en dire ?

AC : C'est effectivement ma première collaboration avec la Symphonie de Poche. Le projet SONGS existe depuis plus d'un an mais c'est la première fois qu'on le présente au Bal Blomet ce mercredi 2 octobre après une première au Festival Chambre et Jardin. C'est un projet très rafraîchissant ! Car le programme a vraiment été élaboré sur-mesure pour ma voix, en prenant en compte mes envies. Toutes les pièces sont, pour moi, agréables à chanter.

Dans ce programme constitué de pièces courtes, lesquelles ont votre préférence ?

AC : Je les aime toutes ! C'est un très beau programme, imaginé par Nicolas Simon comme un patchwork sur le thème de l'Adieu. Mais j'avoue avoir un faible pour les lieder de Schubert et en particulier celui que l'on propose au début du programme "Der Fishers Liebesglück Abendstern". Ce lied traduit la pureté du langage musical de Schubert. La forme strophique du lied, la simplicité qui en émane, et l'histoire qu'il raconte - celle d'un pêcheur qui dans la nuit prend sa barque pour aller retrouver sa bien-aimée - rendent cette pièce tout simplement magique.

Il faut être un "Wanderer" pour traverser les univers musicaux très contrastés que propose ce programme SONGS ! Cela comporte-t-il des difficultés pour la voix ?

AC : Cela réclame une certaine vigilance ! Passer du lied à la chanson vénézuélienne ou au cabaret demande une gymnastique vocale à laquelle je suis habituée, étant passée par le jazz. Mais il est vrai que l'orchestration de pièces chantées demande un travail minutieux sur les balances. Ceci dit, le programme est extrêmement bien agencé et de ce fait, je ne me fatigue pas.

Si vous étiez un son ? 

AC : Un rire ! A l'image de la chanson que l'on prépare en bis du programme SONGS mais je ne peux pas en dire plus, c'est une surprise !

Si vous pouviez voyager dans l’histoire de la musique, où iriez-vous ? Pour rencontrer qui ?

AC : Mozart. C'est de toute évidence le compositeur qui compte le plus pour moi. Si on me disait que je passerais ma vie à chanter du Mozart, je serais comblée. Il faut une personnalité hors du commun pour écrire une musique si audacieuse, jubilatoire, pleine d'humour et de génie !

Quels sont vos projets en dehors de la Symphonie de Poche ?

AC : En ce moment je répète le rôle titre du "Serse" de Haendel avec la compagnie Opera Fuoco, dirigée par David Stern, que l'on va présenter en Chine prochainement. Je serai Hermione dans "Cadmus et Hermione" de Lully, à l'Opéra Royal de Versailles le 26 novembre avec Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre) et l'Ensemble Aedes (Mathieu Romano). Je chanterai le 17 décembre à la Philharmonie de Paris avec l'ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon) pour la sortie de leur disque Libertà ! consacré aux airs de concert et scènes extraites d'opéras inachevés de Mozart.

Enfin je sors mon premier disque, chez Alpha Classics, dédié aux mélodies américaines avec la pianiste Susan Manoff, une sorte de retour aux sources pour moi qui ai passé une partie de mon enfance à New-York. Il sera en pré-commande dans une semaine tout juste !

Lire aussi

  • Facebook - White Circle

© 2016 - La Symphonie de Poche

Créé avec Wix.com

004-youtube-logo-white.png